Appel aux étudiants

Par Antoine Michon.

Je vous écris aujourd’hui en réponse à l’annonce de mon camarade Hugo Petit-Jean, qui appelle à rejoindre la distribution de tracts de dimanche matin organisée par le mouvement En Marche!

J’irai tracter dimanche matin avec le groupe, mais je n’irai pas pour tracter pour En Marche! ou pour Emmanuel Macron. J’irai dimanche parce que j’estime que je dois le faire, parce que je me dois de tout faire pour empêcher que le Front National soit élu et que Marine Le Pen arrive à l’Elysée. Parce qu’en tant qu’étudiant de Sciences Po, dans un campus où la moitié des étudiants sont étrangers, où je ne sais combien de langues sont parlées, où tous les continents sont représentés, où toutes les opinions, les religions, les convictions, les orientations sexuelles, ou que sais-je, sont exprimées ouvertement et librement, je me dois de combattre le Front National. Ce parti représente tout ce que nous ne sommes pas, tout ce que nous rejetons par notre simple présence ici. Marine Le Pen a réussi un incroyable tour en changeant radicalement l’image du FN, jusqu’à ce que l’on considère normal sa présence aux portes du pouvoir.

Ce parti représente tout ce que nous ne sommes pas, tout ce que nous rejetons par notre simple présence ici.

Les propos tenus par le Président d’un jour du FN à propos des chambres à gaz nous rappellent la réalité de ce qu’est, a toujours été, et restera le FN. Un parti qui prône la peur, le renfermement, la haine, l’ignorance et la division. Qui refuse tout métissage, qui nie pour partie l’existence de l’un des plus horribles massacres de l’Histoire, un parti dont la nouvelle façade ne doit pas faire oublier l’histoire et l’ADN.

S’il est nécessaire de rappeler certains des effets de l’arrivée au pouvoir d’une femme se réclamant aujourd’hui de De Gaulle et de Jaurès, en voici une brève liste :

– Fin d’une partie de l’Etat de Droit, avec notamment la fin de la présomption d’innocence.
– La fin de l’avancée du projet européen, le seul ayant permis d’apporter la paix en Europe occidentale depuis 70 ans.
– Un désastre économique sans précédent, fondé sur un programme incohérent et irréaliste.
– La stigmatisation d’une partie de la population en raison d’une religion, l’Islam (cf les fiches de Robert Ménard à Béziers sur les élèves).
– La fin d’un nombre incalculable de libertés publiques, la liberté de manifestation, les restrictions des subventions pour tout une partie de la culture qui sera relégué au second rang (ou interdite), au profit de la promotion “du roman national”.
-Et assez globalement, la fin de la vision de la Nation et de l’identité française qui l’anime depuis des décennies.

Je n’ai absolument aucune légitimité pour vous dire quoi faire. Je ne le ferai donc pas. Certains d’entre vous pourront même trouver mon article arrogant, ou déplacé, et je m’en excuse en avance. Il n’a pas d’ailleurs pour objectif de créer un débat concernant Marine Le Pen ou le FN. Mais si vous êtes ici, c’est que vous voulez vivre ici, au moins pour quelques années de votre vie. Vous êtes donc plus que concernés par son futur.

Vous connaissez pour partie mes convictions et engagements politiques. Et en accord avec eux, ainsi qu’avec l’idée que je me fais de la France, et que je sais que vous êtes nombreux à partager, j’irai tracter dimanche matin. Non pas pour Emmanuel Macron, par adhésion à son programme ou à l’homme. Mais contre le Front National, et tout ce qu’il représente.
Si vous voulez venir avec nous, vous êtes plus que les bienvenus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *