Documentaire – Poème de Philosophichamza ©

Credits : Hamza Besnouda

Note de l’auteur: Ce poème fait partie de cette édition “Accueil” car je l’ai écrit après une discussion avec Angélique, une migrante camerounaise arrivant à Agadir, ma ville natale, qui m’expliqua son parcours pour arriver au Maroc.

Ecoutez les vagues

Qui se déchaînent sur elle

Embarcation dans l’immensité noire

De ce qui les engloutira à jamais

Il ne fallait pas rêver

La mer les avalera

Et bientôt, vous ne les entendrez plus.

Ecoutez une dernière fois

Le râle d’un humain qui se noie

Éteignez votre écran, et écoutez en vrai

Ce que dans les films vous voyiez

Sans jamais savoir

Que cela peut exister.

Observez cette femme, cette ombre

Elle pleure jetant le poids lourd, rigide

D’un corps d’enfant qui a péri

La mort depuis les cimes les épie

Et leur dit « Venez », et eux s’enfuient

Sentez leur détresse qui pue

Depuis leur âme tiraillée

Dans les incendies , les bombes qui ont sautées

Qui tonnent encore

Et puis cherchez leur silence triste

Chut ! Ecoutez. Rien.

Plus rien ne vit encore.

Ecoutez-la, une dernière fois

Cette langue que vous ne comprenez pas

Cette vie que vous ne connaissez pas

Ces bruits du pays qu’ils ont désertés

En sachant qu’ils vont disparaître

Mais eux marchent.

Ils marchent

Le long de nos routes, de nos feux

Sous les sentiers les plus sinueux

En ligne, une colonne tranquille

Qui doit nous apprendre

Que tout doit être sauvé.

Ils sont enfin arrivés

Ils viennent vides de main

Empli d’humanité

La différence doit se cultiver

Ouvrez votre porte,

Éteignez votre télé

Et si vous les saluez

Ecoutez attentivement

La mer s’est enfin calmée

Philosophichamza

lezadig
lezadig

Latest posts by lezadig (see all)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *