I’ll catch you if you fall

Par Hamza Bensouda

Je me demande ce que ce sera.
Je me demande ce que ce serait de ne plus avoir à les écouter, à se morfondre sur ce qu’ils pensent, à m’enfermer dans une cage et y laisser ma créativité, mon amour et mon espoir.
Je me demande chaque jour si on peut aimer, être et exister sans être haï, détruit ou tuer.
Je me demande ce que ce serait….de ne plus avoir à lire… ces commentaires qui défilent, ces mots qui nous transpercent de sens une fois puis autant que le nombre de soutien qu’ils reçoivent…
Qu’est ce qu’être ? Avoir la chance de vivre; est-ce de la chance ? De ne pas être frappé?
C’est de la chance pour moi, pour lui, pour elle que de ne pas être tapé dans la rue, rué de coups et assommé par la montagne de commentaires, de « je te hais », « mais pourquoi tu existes »…
….
Mais que reste-t-il ?
On fuit, on veut être soi
On vous attrape, puis
On vous enchaîne
De nouveau…
….
C’était il y a quelques mois, on le savait qu’il gagnerait, on le sentait. Il avait une communauté qui l’aidait et l’aide encore, qui votait et vote encore, et qui le soutenait et le soutient encore plus.
Que pensiez-vous ? Qu’il disparaîtrait ? Cela vous regarderait s’il se taisait ? Vous aimez le silence, il est beau le silence des autres pour la cacophonie de votre haine.
Bilal…Bilal…BILAL.
Ça vous fait mal d’entendre qu’il existe. La chance n’est là que pour donner un argument au hasard. Bilal a un talent, celui de s’être accepté.

Il n’est peut-être pas juste tout le temps. Peut-être que la perruque verte penche un peu trop à droite. Oui. Peut-être qu’il crie un peu trop mais non, ce n’est pas la chance qui l’a mené à représenter la France à l’Eurovision. Je vous fais mal ? Oui, il est là, il « shine bright » et « you know » qu’il gagnera peut-être mais est-il déjà le « roi » de la finale Eurovision France.
…….
J’ai lu vos commentaires,
Ils se diluent dans votre haine
L’encrier se renverse
Vos vies saignent, vos joues rouges
Tremblent, la plume suinte et crisse
Il vous achève, il a gagné
Il écrit un nouveau roman
National ?
…….
Bilal Hassani vous prouve que si la chance existe, elle n’est cependant pas acquise. En fait, chance est le nom donné aux opportunités par ceux qui n’ont pas su les prendre.
C’est cela en fait….
Il vous scrute d’un regard argenté
Vous le haïssait, la chance n’existe
Qu’avec le courage de s’ériger en roi
Et de croire en soi, une bonne étoile
Est là, elle brille
Vous
La chance vous ne la voyez pas
Lui
La chance, il la créa.

lezadig
lezadig

Latest posts by lezadig (see all)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *